Loisirs créatifs

Faire un herbier original avec son enfant

Votre cher petit ne décolle plus de la télévision ? Proposez lui de partir en quête des plus belles plantes et non de la télécommande enfouie sous le canapé ! Ça n’a l’air de rien, mais faire un herbier est une activité de plein air qui sensibilise à la vie végétale. Il ne le sait peut-être pas encore, mais votre enfant va adorer cette chasse aux trésors un peu spéciale. Certains spécimens fleurissent en automne ou en hiver, la collecte peut donc débuter n’importe quand !

 

A la pêche aux fleurs !

Un herbier est un ensemble de plantes séchées et pressées entre des feuilles de papier. Si la méthode est très utilisée en botanique, nombreux sont ceux qui collectionnent les végétaux pour le plaisir.

La récolte des fleurs peut-être l’occasion d’une agréable sortie en famille. Si la mission peut paraitre difficile en ville, rien ne vous empêche d’arpenter les parcs et jardins municipaux … Mais le must reste tout de même de se rendre en forêt ! Un excellent moyen pour stimuler le sens de l’observation et l’envie d’apprendre de votre petit.

Faire son herbier est à la fois très facile et peu onéreux. Vous avez simplement besoin d’une paire de ciseaux, de gants pour éviter les petits bobos, d’un sac pour y mettre votre récolte et… d’étiquettes autocollantes ! Collez ces dernières sur chaque spécimen afin de ne pas oublier leur environnement, leur nombre, etc. Les plus méticuleux se munissent d’un annuaire ou d’un dictionnaire pour éviter que les fleurs ne se rétractent. Mais la méthode est quelque peu encombrante, alors mieux vaut les glisser dans ces pesants ouvrages en rentrant à la maison !

Pour ce qui est des conditions climatiques, sachez que les fleurs se ramassent rarement par temps pluvieux… Il est même préférable qu’elles ne soient pas humides, cela accélère le processus de moisissure. D’autre part, choisissez celles qui ne sont pas abimées ou atteintes d’une maladie.

 

La jeunesse éternelle

Tout l’enjeu consiste à conserver la fleur en l’état. Il faut pour cela la vider de son eau et le meilleur moyen est de la compresser. Pour cela, placez du papier journal (très absorbantes) entre chaque fleur de sorte à former une pile. Déposer ensuite un objet très lourd au dessus de votre pile. Plusieurs livres ou un carton d’objets lourds feront l’affaire.

Changez le papier journal chargé d’humidité tous les 2-3 jours. Recommencez jusqu’au séchage complet. Lors du changement de papier, faites attention à ne pas abimer les fleurs ou à changer les étiquettes de place. Certains utilisent du papier buvard à la place du papier journal. La technique est bonne mais plus couteuse…

 

Mise en page

Une fois votre récolte sèche, il ne vous reste plus qu’à la disposer. Préférez les cahiers de pages blanches, ils sont bien plus compacts que les classeurs. Il est également possible de faire son herbier soi-même. Deux petites planches en bois ou en carton maintenues fermées par du ruban ou de la ficelle suffisent à compresser les feuilles. Aspect authentique garanti !

Vous avez le choix entre scotcher la fleur au niveau de la tige ou la coller directement sur la feuille. Si vous optez pour cette dernière méthode, utilisez une colle à bois ou une colle blanche en pot, en évitant le trop plein. Petite astuce, appuyez sur la fleur à l’aide d’une feuille de papier, cela vous évitera de l’abîmer. Vous pouvez également faire le choix de ne pas fixer les fleurs. Vous pourrez ainsi les observer plus facilement sous toutes ses coutures.

Enfin, demandez à votre enfant d’ajouter des légendes : nom de la fleur, date et lieu de récolte, commentaires sur la couleur et sur l’odeur, etc. Tout l’intérêt est de faire de l’herbier un objet personnel et coloré. Et non pas un objet froid et morose comme on a coutume de l’imaginer…