Hobbies

Le fusil de chasse : bien plus qu’une simple arme

Etant une activité qui dispose d’une saison légale pour être pratiquée tous les ans, la chasse suit un calendrier bien approprié au cycle de la faune. Les adeptes de la chasse se réunissent chaque année pour s’adonner à leur activité favorite, la pratique de ce loisir en plein air, devenu passion pour les uns ou loisir occasionnel pour les autres, se fait avec un équipement adéquat : des effets vestimentaires au fusil de chasse en passant par les cartouches. Il y a aussi des activités considérées comme sportives ( le ball trap ) qui utilisent la même arme que la chasse.

Le fusil de chasse, dans la classe des armes à feu qui répondent à la catégorie 5, est destiné à la chasse des gibiers ou aux activités sportives utilisant un fusil. Dotée d’une âme lisse, d’une crosse d’épaule, cette arme dispose d’un ou deux canons longs. Mais il y a aussi des chasseurs qui préfèrent se servir d’une arme à canon rayé, très proche de la carabine, pour les grandes chasses car la texture à rayure permet une précision plus soutenue sur la cible. Ayant hérité des dispositifs des anciens arquebuses ou mousquets, ce type d’arme en suit la même procédure de déclenchement du tir. La munition est plus évoluée, elle permet d’utiliser des cartouches comme charge. Ces cartouches contiennent plusieurs projectiles de forme ronde, généralement en plomb mais il existe également des projectiles en acier ou autres métaux durs pour les fusils classiques et dont la portée ne dépasse pas les 50 mètres. Le tir à projectile unique, c’est à dire avec une seule balle, permet de viser un objectif dépassant les 50 mètres. Les cartouches, à plomb ou à balle, ont chacune leur propriété.

Pour la première, celle à plomb, la forme la plus courante et la plus moderne, est recouverte d’une étui en plastique, mais une gaine en papier existe également même si cette dernière est peu utilisée, pourvue d’une base en laiton dans laquelle le détonateur d’allumage se trouve communiquant avec l’amorce, la poudre se situe juste au dessus, les gaz de combustion qui sont les responsables de la projection des plombs sont concentrés dans la bourre. Le plus souvent, la taille standard d’une cartouche est de 2.

75 pouces, mais occasionnellement, on peut trouver des cartouches atteignant les 3 ou 3,5 pouces pour une quantité plus importante de plombs,le diamètre des cartouches changent en fonction des calibres du fusil, comme il existe des fusils à calibre 10, 12, 16, 20, 24, 28, 32 et 36 . La puissance du plomb suit une mesure propre à lui : le patron qui désigne la dispersion des éclats en « nuage » ou « gerbe », obtenu avec l’importance des impacts recueillis sur un cercle de 30 pouces, équivalent de 76 cm, d’une distance de 40 verges (37m), les catégories sont les suivantes : « cylindrique, lisse ou ¼ avec 40% de plombs », « cylindrique amélioré ou ½ avec 50% de plombs », « modifié ou ¾ avec 60% de plombs » et « fermé, full ou 4/4 avec 70% de plombs ».
Pour le second modèle, c’est-à-dire les cartouches à balle unique, dont les éléments dispositifs sont les mêmes que les cartouches à plombs, 3 types de balles sont communément utilisés dans l’activité de chasse ou de sport : les balles de type « Foster » qui sont conçues avec des lames présentant des stries dans le but d’une grande précision avec une rotation, ainsi qu’une plus forte densité à la tête et un vide superficiel à l’arrière pour garder sa position pendant le trajet, les balles de type « Brenneke » pourvues de fines rainures spirales et permettent d’avoir un meilleur résultat, les balles de type « sabot », dont l’appellation fait référence à l’étui de plastique supportant le projectile et qui le libère au moment du tir, sont plus performantes que les deux autres avec un capacité de tir précis jusqu’à 140m.
fusil chasse

En ce qui concerne les mécanismes, les fusils peuvent en disposer plusieurs : le « fusil à canon basculant » avec deux structures, l’Anson ou celle à platine, bénéficiant la préférence des amateurs pour sa sécurité et son accessibilité, le « fusil à répétition » présentant des possibilités de rechargement par une manoeuvre manuelle, le « fusil à levier », très utilisé avec les carabines de chasse et qui fonctionne avec une manette pour remettre une autre cartouche après le tir, le « fusil à verrou » peu apprécié pour sa lenteur car la cartouche vide attend diverses manipulations pour être retirer, le « fusil à pompe » dont l’action de l’avant à l’arrière est plus facile et place une nouvelle cartouche sans que les mains aient à bouger, le « fusil semi-automatique » permettant d’opérer des tirs enchaînés sans aucune man?
uvre et qu’une libération de la détente après chaque tir est suffisante pour entamer un nouveau tir. Pour un choix plus sûr, les petits gibiers peuvent être accessibles avec les plombs de taille 6, la chasse à la sauvagine nécessite plutôt des calibres plus importants, le 12 est très compatible pour cette activité, le fusil à pompe ou semi-automatique est le bienvenue pour réussir des coups sûrs, l’usage des plombs est cependant proscrit dans certains pays pour faire place à des billes en acier ou en composition moins nocives, les gros gibiers requièrent un fusil dont le tir est plus précis notamment les carabines de chasse avec les modèles « double- Express » ou « Mixte » ou « Drilling ». Un permis de chasse agrée, une licence de tir sportif donnent accès à l’utilisation des fusils de chasse, à l’exception du fusil à pompe, répertorié dans la catégorie 4 dont l’usage se fait avec une autorisation préfectorale. Il appartient donc à chacun d’opter pour un modèle et de prendre les dispositions nécessaires.