Activité sportive

Conseils pour skier en toute sécurité selon le type de neige

L’état de la neige détermine la manière de skier, la vitesse de descente et les risques de chute ou de blessure. Important pour les débutants.

Une journée splendide et de bonnes conditions d’enneigement sont deux conditions essentielles pour une journée de ski parfaite. Les techniciens des stations de ski travaillent d’arrache-pied pour que les pistes soient dans un état irréprochable, mais selon le type de neige, il faut également prendre plus de précautions pour skier, surtout les débutants.

L’idéal est que, tout au long de l’hiver, les couches de neige se consolident. Une bonne base de neige naturelle est une garantie pour assurer la de ski . Et c’est que souvent, la neige n’apparaît pas au moment où les stations de ski en ont le plus besoin, donc, parfois, les canons à neige artificielle doivent fonctionner à pleine capacité.

Bien sûr, il est important de vérifier le type de neige dont dispose la station de ski et donc de prendre les mesures de sécurité nécessaires. La prudence prévient également les risques de chutes, et donc de blessures. Voici quelques conseils .

Neige poudreuse, idéale pour tous les skieurs

Ce type de neige est frais, juste après les chutes de neige, et duveteux. Parfait pour le ski et surtout, s’il y a une bonne épaisseur, les chutes sont amorties et les risques de blessures graves sont réduits. Les précautions à prendre sont celles de base sur toute descente.

Une fois les machines passées et les techniciens préparés, cette neige est parfaite pour tous les skieurs. La vitesse est maîtrisée et les skis réagissent instantanément lorsque vous souhaitez freiner.

Neige dure, attention aux glissades

C’est une neige plus fixée au sol et résistante. Son apparence n’est plus aussi pelucheuse que la neige poudreuse. La chose à surveiller, ce sont les glissades . C’est une neige qui favorise la vitesse des skis et, par conséquent, des précautions doivent être prises sur les pentes raides. Les skieurs devront compenser ces conditions avec une posture du genou plus fléchie et ainsi le contrôle des skis sera plus précis.

Ce type de neige est apprécié des skieurs qui veulent sentir la vitesse sur leurs skis et un peu redouté par les skieurs débutants qui ne savent pas encore très bien freiner.

Neige mouillée, quand le soleil réduit sa qualité

Les journées ensoleillées, où les températures sont plus typiques du printemps que de l’hiver, sont un problème pour les stations de ski. Pendant les premières heures de la journée, la qualité de la neige se maintient mais, à midi, les températures élevées donnent à la neige un aspect plutôt pâteux.

Dans ce type de terrain, la pratique du ski est compliquée. Les skis s’arrêtent et il y a le danger que l’un d’eux soit littéralement pris dans cette masse de neige et d’eau . Par conséquent, des précautions doivent être prises lors du glissement sur cette surface. Une astuce consiste à ralentir et à rechercher la piste la plus lisse. Si vous ne le maîtrisez pas trop, mieux vaut descendre des pentes moins inclinées.

De plus, il faut être prudent en skiant hors des pistes en raison du risque d’avalanches. Les blocs de neige peuvent être facilement détachés de leur base.

Neige de printemps, l’hiver dit au revoir

C’est la neige qui tombe en avril et en mai, lorsque les jours sont plus longs et les heures d’ensoleillement plus intenses. C’est une neige pelucheuse mais qui coûte plus cher à maintenir en bon état, notamment à cause des fortes variations de température qui se produisent au printemps.

Il faut faire attention, comme avec la neige mouillée, et éviter que les skis ne se coincent. Mieux vaut glisser pendant les premières heures de la journée, car à midi et l’ midi , son aspect et sa qualité se seront détériorés.

Attention aussi aux avalanches. Si vous décidez de sortir des pistes indiquées, mieux vaut consulter la météo .