Chasse et pêche

Comment acheter un bateau pour la pêche sportive

Rodman, Starfisher, Faeton, Quicksilver et bien d’autres sont des marques qui expédient des bateaux de pêche à la traîne, mais comment choisir parmi une telle variété.

Cet article est destiné à guider les personnes intéressées par l’achat d’un traîne , mais il s’applique également à tout autre bateau. L’acquisition d’un bateau doit se faire de manière réfléchie, car elle implique un investissement financier important. Lors de l’achat d’un bateau, vous devez vous poser plusieurs questions :

  • But du bateau.
  • Fréquence d’utilisation.
  • Budget disponible pour son acquisition et son entretien ultérieur.
  • Diplôme requis et démarches administratives.
  • Disponibilité d’amarrage.

Voilier ou bateau à moteur ?

Bien que vous puissiez pêcher à la traîne depuis un voilier, ce n’est pas le bateau le plus adapté à cette tâche. Les vedettes rapides sont plus appropriées en raison de leur maniement plus facile et de leur plus grande vitesse et de leur espace. Ceux en fibre sont préférables, car le bois demande plus d’entretien.

Il existe une large gamme de bateaux pour la pêche à la traîne, des plus équipés et chers, excellents pour la pêche en haute mer, à ceux plus modestes, optimaux pour la pêche à la traîne côtière, mais tous, au minimum, doivent avoir :

  • Motorisation selon le bateau, qui permet d’accéder rapidement au lieu de pêche ou d’échapper à une tempête imprévue.
  • Une grande baignoire à l’arrière, avec une rambarde pas très haute ou une trappe qui facilite la récupération des grosses pièces, et un système de drainage qui expulse l’eau.
  • Avoir plusieurs porte-cannes sur les côtés de la baignoire.
  • Un compartiment intérieur où estiver le matériel de pêche.
  • Avoir une station, une sonde et un GPS.

Acheter ou louer un bateau ?

Le coût économique lié à l’acquisition d’un bateau et à son entretien a fait prospérer le marché de la location de bateaux qui, à des prix compétitifs, offre la possibilité de profiter d’un bateau sans avoir à assumer une dépense élevée.

la location meilleure option lorsque le bateau va être utilisé sporadiquement. En revanche, si vous avez l’intention de sortir fréquemment, l’achat est préférable.

Une troisième possibilité est de partager un bateau. Il consiste en la participation de plusieurs actionnaires à l’achat du navire et le temps que chacun d’eux en fera usage dépend des parts acquises.

Budget disponible

L’acquisition d’un bateau suppose quelques dépenses, initiales et ultérieures, qui doivent être prises en compte lors du choix du bateau :

  • Prix ​​d’achat plus TVA (18% sur les bateaux neufs ou 6% en cas d’occasion).
  • Taxe d’immatriculation (12% du prix d’achat) pour les bateaux neufs de plus de 8 mètres de long.
  • Dépenses d’équipement.
  • Transport du lieu d’origine à la destination demandée.
  • Coût des démarches administratives.
  • Coût annuel approximatif de 10% du montant initial pour l’amarrage, l’assurance, l’échouage, l’entretien et le remplacement du matériel endommagé.

La longueur a des répercussions sur ces concepts, elle doit donc être ajustée aux vrais besoins que l’on a, sans affecter la sécurité.

Acheter un bateau d’occasion

L’achat d’un bateau d’occasion présente les avantages d’un prix nettement inférieur, d’une exonération de la taxe d’immatriculation, de démarches bureaucratiques moins nombreuses et d’une TVA réduite. D’autre part, il n’y a généralement aucune garantie et, parfois, un plus grand nombre de réparations qui augmente considérablement le coût.

Lors de l’achat d’un bateau d’occasion, vous devez vérifier :

  • Le bon état du bateau, vérification par un professionnel de confiance.
  • Que l’ITB est à jour, toute la documentation en règle et le bateau expédié pour la catégorie d’intérêt.
  • La validité et les conditions de l’assurance et la possibilité de transfert si demandé par l’acheteur.
  • Qu’il n’a pas de paiements en attente ou qu’il est soumis à des hypothèques ou à des embargos.
  • Son comportement en mer.

Titre nautique requis et démarches administratives

En fonction de la longueur du bateau et de la distance de terre vers laquelle vous souhaitez naviguer, un degré ou un autre sera requis. Chaque année, les examens de formation pour les différents titres sont convoqués et il existe des académies qui enseignent les matières et effectuent les pratiques requises.

bureaucratiques procédures sont plus complexes lors de l’achat de bateaux neufs que de bateaux d’occasion. Il est préférable de faire appel à un consultant nautique pour effectuer toutes les démarches nécessaires.

disponibilité d’amarrage

Acquérir un amarrage n’est pas chose aisée, compte tenu de la différence entre l’offre et la demande. L’amarre peut être achetée ou louée à un particulier ou à une marina. L’achat auprès du yacht club nécessite généralement un montant supplémentaire non remboursable en tant que frais d’adhésion. Il est commode que le port choisi dispose d’un bon service technique.

Quelle marque et quel modèle de bateau choisir ?

Il existe des marques reconnues pour la qualité de leurs bateaux, mais il faut toujours se demander si cela vaut la peine de payer un surcoût pour l’utilisation qui sera faite du bateau. Plus compliqué est de choisir des modèles avec des caractéristiques similaires qui sont souvent proposés par le même chantier naval.

Le système le plus fiable est la consultation de revues spécialisées, où des testeurs professionnels procèdent à des analyses exhaustives des différents modèles et détaillent clairement et objectivement les caractéristiques du bateau, afin que le lecteur puisse comparer les différents modèles.

Un dernier aspect à considérer est son acceptation sur le marché, en vue d’une éventuelle vente future. Une marque reconnue pour sa qualité et avec de nombreuses unités vendues aura toujours un acheteur potentiel.

Salons nautiques et internet

salons nautiques sont une occasion propice pour acquérir un bateau neuf . Les principaux distributeurs installent leurs stands , où ils exposent des nouveautés, et sont assistés par du personnel qui conseille et répond aux questions des clients potentiels. Cela vous permet de comparer tous les bateaux en un seul endroit. De plus, il est possible de profiter des offres et des remises qui apparaissent toujours dans ces échantillons.

Il existe de nombreuses pages internet qui permettent de comparer les bateaux et les prix sans sortir de chez soi et d’organiser une visite chez des distributeurs ou des particuliers pour voir le bateau in situ .

Le bateau, un plaisir, pas un problème

Le choix du bateau par l’intéressé doit être un compromis entre l’utilisation prévue de celui-ci et sa capacité économique, en contrastant l’avis des professionnels et en comparant les marques, les modèles et les conditions de paiement .