Divers

Tout savoir sur le tannage écoresponsable du cuir

Le tannage du cuir existe depuis plus de 10 000 ans, ce qui a permis aux sociétés d’avoir des matières résistantes, souples et pratiques. Il est sûr que tout le monde connaît le cuir, mais peu de gens savent à quoi correspond le tannage en cuir. Désormais, le tannage écoresponsable prend une place de plus en plus importante au vu des enjeux environnementaux actuels.

Quelles sont les spécificités du tannage écoresponsable ?

Depuis plusieurs années, le tannage végétal séduit de plus en plus les artisans et les personnes travaillant dans le cuir par sa qualité, mais aussi par ses défauts qui peuvent être transformés en avantages. Le tannage du cuir permet d’obtenir une couleur naturelle et non colorée appelée basane, ce qui permet au cuir d’avoir une faible stabilité face au rayon ultraviolet. Au fil du temps, la peau se colore en beige rosé avec un teint unique. Pour la création des objets de décoration artisanale, il a des propriétés anti-odorantes, antibactériennes, et absorbe aussi l’humidité. Avec son aspect naturel et de grande qualité, il est parfaitement envisageable de l’utiliser dans la maroquinerie : ainsi, faire le choix d’une tannerie artisanale et écoresponsable est une option très avantageuse à bien des niveaux.

Les choix de cuirs au tannage végétal

Si l’on compare le tannage végétal au tannage animal, le premier est plus avantageux en offrant de nombreux atouts que l’on ne trouve pas dans le cuir animal. Le cuir végétal est plus hydraté et résistant, il évolue et s’embellit au fur et à mesure avec le temps. Ce qui le rend vraiment exceptionnel, c’est le fait que plus le cuir vieillit, plus son aspect est sublimé, avec un bon entretien bien entendu. Il est bien adapté pour la fabrication de couteaux en cuir, selliers-harnacheurs, d’articles de maroquinerie et de tout ce qui est relatif à la fabrication de produits issus du cuir en général.

Quel type de cuir végétal choisir pour sa création ?

Le choix du cuir à utiliser se fera en fonction de son objet final. Si vous souhaitez fabriquer des articles de maroquinerie, les cuirs de lièges, d’algues et d’eucalyptus sont ce qu’il vous faut. Le cuir en liège est un matériau innovant et possédant un grand potentiel. Il occupe également une grande place dans les garde-robes puisqu’il est un élément clé pour être glamour et chic à la fois. Pour les petites maroquineries telles que les porte-cartes, les étuis ou les portemonnaies, il vaut mieux s’orienter vers les cuirs fins. Le cuir fin correspond à une épaisseur située entre 0,5 mm et 1,2 mm. Au-dessus de cette épaisseur, il est considéré comme du cuir épais. Pour la maroquinerie de type sac ou besace, le cuir épais est à privilégier. Il en va de même pour la fabrication des selles.

Quels sont les avantages du cuir végétal ?

Si vous êtes un artisan, un créateur d’objets de maroquinerie, ou simplement un adepte des loisirs créatifs, sachez que le cuir végétal est plus bénéfique et possède des atouts considérables par rapport au cuir animal. Si l’on se réfère au retour des personnes qui ont déjà utilisé cette matière, le cuir naturel est deux fois plus dur. Il est deux fois plus résistant aux rayons UV que le cuir tanné au chrome et non allergène. Comme c’est une matière biodégradable et écologique, elle est inoffensive et a un impact environnemental très faible.