Activité sportive

Badminton : règles et origines de ce sport de raquettes

Aujourd’hui, le badminton figure parmi les jeux de raquette les plus connus et les plus suivis au monde. En effet, si à travers le temps l’équipement a pu évoluer pour laisser place à des matériaux plus modernes (comme le graphite) et plus accessibles (avec la fabrication de volants bon marché), ce sport particulièrement physique est désormais à la portée de tous… et tous ou presque en connaissent les règles. Le badminton se joue en simple avec deux adversaires ou en double, et il ne nécessite pas d’autre matériel que des raquettes, des volants et un filet approprié.

Ce filet délimite le terrain en deux parties égales, dans chacune desquelles joueront les adversaires. Si la technique du badminton est un véritable art, les règles en sont assez simples. Le but du jeu repose sur deux règles : envoyer le volant de l’autre coté du filet, et ne pas laisser ce dernier toucher le sol. Contrairement aux balles de tennis ou aux ballons de football, de volley-ball et d’autres sports individuels ou collectifs, ce sport se joue avec une « balle » particulière .le badminton se joue en effet avec un volant, dont la forme et la composition impliquent une trajectoire incurvée qui lui sont propres. Lorsqu’un volant est frappé, il s’élance à pleine vitesse sur quelques mètres mais très vite sa forte résistance à l’air stoppe sa course, pour le laisser enfin retomber assez brusquement. On pourrait penser que le badminton est un sport récent… mais en réalité, il semblerait que les chinois avaient déjà inventé le principe il y a 2000 ans. Plus tard, on verra apparaitre dans l’Angleterre du Moyen-âge un jeu très proche du badminton. Il s’agit du « battledore » dont le principe est de maintenir en l’air ce qu’on pourrait appeler l’ancêtre du volant, le « shuttlecock ».

Au sujet du badminton tel que nous le connaissons, il existe certaines légendes racontant que tout a commencé avec des officiés anglais de retour des indes en 1873, jouant avec un bouchon de champagne… cela reste à vérifier, mais un fait bien réel est la fort popularité qu’a connu le badminton ensuite à travers le monde. Le badminton sera néanmoins interdit en France sous le régime de Vichy en 1941.

Le badminton ravit donc les sportifs du monde entier, même si la dureté de ce sport en fait un ennemi des kinésithérapeutes sachant que le badminton n’est pas recommandé pour le bon développement du dos. Chaque année, de nombreuses compétitions opposent les plus célèbres joueurs de badminton au même titre que les amateurs passionnés, proposant des tournois adaptés à tous les âges. Les championnats de France par exemple se divisent en différentes catégories : Les vétérans, les séniors, les juniors, les universitaires et l’UNSS. Le classement français est fait sur une base de cinq séries, elles mêmes composées de quatre classements. Pour qu’un non classé (NC) gravisse les échelons, il lui faut accumuler les victoires car le classement varie en fonction du nombre de victoires / défaites enregistrées.